“Un détail me revient” ou la revisitation de la mémoire: analyse déictique de Dans le café de la jeunesse perdue de Patrick Modiano

Research output: Chapter in Book/Report/Conference proceedingChapter

Abstract

Dans notre article nous analysons le croisement de narrateurs qui décrivent des images et des moments épars plutôt qu´une réelle histoire. Ces images renferment des processus de transition, continus, assimilables à des états. La constellation des ressources de la langue est la pierre angulaire dans la configuration de tableaux fictionnels qui assument des valeurs de passé achevé. L '« effet de mémoire » est combiné avec l'effet de suspension du réel. Sous cette opération, les actions sont capturées en tant que phénomènes infiniment répétables fini ou sans cesse présentifiés. À travers l´analyse de la deixis (notamment fictive et temporelle), nous constatons que les narrateurs sont conduits à se situer dans des univers parallèles, dans l´espoir d´y trouver une connexion équilibrée entre les éléments de leur existence. C´est dans le passé que tous les narrateurs recherchent le confort d'une identité. Mais le passé s´étend au présent, formant avec ce dernier une continuité homogène. Le présent se dilate en deux directions (passées et futures) mais est toujours le même.
Original languageFrench
Title of host publicationPatrick Modiano et l'archéologie du contemporain
EditorsAna Paula Coutinho, José Domingues de Almeida, Fátima Outeirinho
Place of PublicationCaen
PublisherPassage(s)
Pages133-145
Number of pages14
Volume1
ISBN (Print)979-10-94898-26-0
Publication statusPublished - 2017

Keywords

  • Post-memóire
  • Fiction
  • Deixis
  • Modiano
  • Littérature française

Cite this