Troibaritz: muses oubliées

Research output: Contribution to journalArticlepeer-review

15 Downloads (Pure)

Abstract

Cet article examine le surgissement des trobairitz, femmes-troubadours au Moyen Âge. Elles ont été les poétesses musiciennes créant de la poésie et composant leur musique, en les chantant dans la société catholique de l’époque. Leurs poèmes sont en langue d’oc, de l’Occitanie de sud de la France. Leur nombre est peu par rapport aux troubadours, n’empêche que leur poésie est la première écriture féminine en Europe. Elle témoigne de leur pensée sociale et personnelle, c’est un miroir des manifestations culturelles féminines dans la société médiévale. Leur rôle dans l’étude de la littérature de l’époque et surtout dans la lyrique troubadouresque est incontestable. Les trobairitz sont aussi considérées comme les premières compositrices de la musique profane en Europe.
Original languageFrench
Pages (from-to)97-116
Number of pages19
JournalFaces de Eva: Revista de Estudos Sobre a Mulher
Volume40
DOIs
Publication statusPublished - 2018

Keywords

  • Troubadour
  • Ttrobairitz
  • Amour courtois,
  • Moyen Âge
  • Poésie-musique

Cite this