Témoignage et biographie: les limites d'un privilège

Research output: Contribution to journalArticle

9 Downloads (Pure)

Abstract

Dans cet article, je m’attache à la relation, privilégiée mais périlleuse, du témoin biographe avec le biographé, engageant de surcroît une réflexion sur mon propre travail. Une double problématique s’offre d’emblée : quelles limites sont posées explicitement et implicitement par une telle entreprise compte tenu de la relation testimoniale préalable ; dans quelles conditions celle-ci peut-elle prétendre remplir ses objectifs ? Quelques règles peuvent en être tirées, notamment celles qui tendent à assurer la sauvegarde de l’objectivité, ainsi que celles du tout-dire et ne rien-cacher et leurs implications dans le cas du premier récit de la vie de l’écrivain et philosophe Gérald Hervé (1928-1998).

In this paper I attempt to analyse the privileged but perilous relationship of the witness biographer with the biographee, reflecting furthermore upon my own work. A double issue arises at once : what are the limits set explicitly and implicitly by such an undertaking considering the previous testimonial relationship ? In what conditions can it carry out its purpose ? Some rules may be drawn up : some to ensure objectivity, others about telling everything and dissimulating nothing with their implications in the case of the first story of Gérald Hervé’s life (1928-1998).
Original languageFrench
Pages (from-to)online
JournalRevue ¿Interrogations?
Volume17
Publication statusPublished - 1 Jan 2014

Keywords

  • Biographie
  • Littérature française du xxe siècle
  • Témoignage
  • Gérald Hervé
  • Amitié littéraire
  • Biography
  • C20 French Literature
  • Witness
  • Literary friendship

Cite this