Solange Corbin et les débuts de la musicologie médiévale

Research output: Contribution to journalReview article

Abstract

En replaçant le chant, et plus largement la musique, dans le contexte liturgique et culturel de la civilisation tardo-antique et médiévale, Solange Corbin a ouvert la voie à une approche de la musique médiévale différente de celle qui était pratiquée dans les institutions religieuses dépositaires du patrimoine liturgique latin. Le présent ouvrage rassemble la plupart des conférences prononcées lors d’un colloque international qui s’est tenu à l’université de Poitiers, en novembre 2011. À l’occasion du cinquantième anniversaire de la création du département de musicologie de cette université (1961), les organisateurs avaient souhaité rendre hommage à celle qui était à l’origine de cette fondation et en était devenue tout naturellement la première responsable. La partie centrale de ce livre s’efforce de cerner l’apport de Solange Corbin (1903-1973) à la musicologie médiévale. Spécialiste des répertoires de chant de la Chrétienté latine, son approche historique et musicologique doublée d’une réflexion anthropologique en fait une figure pionnière de la musicologie médiévale française d’après guerre. En replaçant le chant, et plus largement la musique, dans le contexte liturgique et culturel de la civilisation tardo-antique et médiévale, Solange Corbin a ouvert la voie à une approche de la musique médiévale différente de celle qui était pratiquée dans les institutions religieuses dépositaires du patrimoine liturgique latin.Une partie introductive est consacrée à sa carrière et une section finale présente des réflexions sur des domaines de recherche que Solange Corbin n’a pas elle-même explorés, mais qu’elle a soutenus et encouragés. En annexe figurent la liste des thèses soutenues sous sa direction, puis celle de ses propres écrits, enfin un certain nombre de documents illustrant la vie du Département, de 1961 à 1973
Original languageEnglish
Pages (from-to)244-248
Number of pages5
JournalRevue de musicologie
Volume103
Issue number1
Publication statusPublished - 2017

Fingerprint

Chant
Civilization
Finale
Annex
Poitiers
Hommage

Cite this

@article{2d9e6636676c4456abd2315032fa1c3f,
title = "Solange Corbin et les d{\'e}buts de la musicologie m{\'e}di{\'e}vale",
abstract = "En repla{\cc}ant le chant, et plus largement la musique, dans le contexte liturgique et culturel de la civilisation tardo-antique et m{\'e}di{\'e}vale, Solange Corbin a ouvert la voie {\`a} une approche de la musique m{\'e}di{\'e}vale diff{\'e}rente de celle qui {\'e}tait pratiqu{\'e}e dans les institutions religieuses d{\'e}positaires du patrimoine liturgique latin. Le pr{\'e}sent ouvrage rassemble la plupart des conf{\'e}rences prononc{\'e}es lors d’un colloque international qui s’est tenu {\`a} l’universit{\'e} de Poitiers, en novembre 2011. {\`A} l’occasion du cinquanti{\`e}me anniversaire de la cr{\'e}ation du d{\'e}partement de musicologie de cette universit{\'e} (1961), les organisateurs avaient souhait{\'e} rendre hommage {\`a} celle qui {\'e}tait {\`a} l’origine de cette fondation et en {\'e}tait devenue tout naturellement la premi{\`e}re responsable. La partie centrale de ce livre s’efforce de cerner l’apport de Solange Corbin (1903-1973) {\`a} la musicologie m{\'e}di{\'e}vale. Sp{\'e}cialiste des r{\'e}pertoires de chant de la Chr{\'e}tient{\'e} latine, son approche historique et musicologique doubl{\'e}e d’une r{\'e}flexion anthropologique en fait une figure pionni{\`e}re de la musicologie m{\'e}di{\'e}vale fran{\cc}aise d’apr{\`e}s guerre. En repla{\cc}ant le chant, et plus largement la musique, dans le contexte liturgique et culturel de la civilisation tardo-antique et m{\'e}di{\'e}vale, Solange Corbin a ouvert la voie {\`a} une approche de la musique m{\'e}di{\'e}vale diff{\'e}rente de celle qui {\'e}tait pratiqu{\'e}e dans les institutions religieuses d{\'e}positaires du patrimoine liturgique latin.Une partie introductive est consacr{\'e}e {\`a} sa carri{\`e}re et une section finale pr{\'e}sente des r{\'e}flexions sur des domaines de recherche que Solange Corbin n’a pas elle-m{\^e}me explor{\'e}s, mais qu’elle a soutenus et encourag{\'e}s. En annexe figurent la liste des th{\`e}ses soutenues sous sa direction, puis celle de ses propres {\'e}crits, enfin un certain nombre de documents illustrant la vie du D{\'e}partement, de 1961 {\`a} 1973",
author = "Oc{\'e}ane Boudeau",
note = "info:eu-repo/grantAgreement/FCT/5876/147237/PT# UID/EAT/00693/2013 SFRH/BPD/104542/2014",
year = "2017",
language = "English",
volume = "103",
pages = "244--248",
journal = "Revue de musicologie",
issn = "0035-1601",
publisher = "Societe Francaise de Musicologie",
number = "1",

}

Solange Corbin et les débuts de la musicologie médiévale. / Boudeau, Océane.

In: Revue de musicologie, Vol. 103, No. 1, 2017, p. 244-248.

Research output: Contribution to journalReview article

TY - JOUR

T1 - Solange Corbin et les débuts de la musicologie médiévale

AU - Boudeau, Océane

N1 - info:eu-repo/grantAgreement/FCT/5876/147237/PT# UID/EAT/00693/2013 SFRH/BPD/104542/2014

PY - 2017

Y1 - 2017

N2 - En replaçant le chant, et plus largement la musique, dans le contexte liturgique et culturel de la civilisation tardo-antique et médiévale, Solange Corbin a ouvert la voie à une approche de la musique médiévale différente de celle qui était pratiquée dans les institutions religieuses dépositaires du patrimoine liturgique latin. Le présent ouvrage rassemble la plupart des conférences prononcées lors d’un colloque international qui s’est tenu à l’université de Poitiers, en novembre 2011. À l’occasion du cinquantième anniversaire de la création du département de musicologie de cette université (1961), les organisateurs avaient souhaité rendre hommage à celle qui était à l’origine de cette fondation et en était devenue tout naturellement la première responsable. La partie centrale de ce livre s’efforce de cerner l’apport de Solange Corbin (1903-1973) à la musicologie médiévale. Spécialiste des répertoires de chant de la Chrétienté latine, son approche historique et musicologique doublée d’une réflexion anthropologique en fait une figure pionnière de la musicologie médiévale française d’après guerre. En replaçant le chant, et plus largement la musique, dans le contexte liturgique et culturel de la civilisation tardo-antique et médiévale, Solange Corbin a ouvert la voie à une approche de la musique médiévale différente de celle qui était pratiquée dans les institutions religieuses dépositaires du patrimoine liturgique latin.Une partie introductive est consacrée à sa carrière et une section finale présente des réflexions sur des domaines de recherche que Solange Corbin n’a pas elle-même explorés, mais qu’elle a soutenus et encouragés. En annexe figurent la liste des thèses soutenues sous sa direction, puis celle de ses propres écrits, enfin un certain nombre de documents illustrant la vie du Département, de 1961 à 1973

AB - En replaçant le chant, et plus largement la musique, dans le contexte liturgique et culturel de la civilisation tardo-antique et médiévale, Solange Corbin a ouvert la voie à une approche de la musique médiévale différente de celle qui était pratiquée dans les institutions religieuses dépositaires du patrimoine liturgique latin. Le présent ouvrage rassemble la plupart des conférences prononcées lors d’un colloque international qui s’est tenu à l’université de Poitiers, en novembre 2011. À l’occasion du cinquantième anniversaire de la création du département de musicologie de cette université (1961), les organisateurs avaient souhaité rendre hommage à celle qui était à l’origine de cette fondation et en était devenue tout naturellement la première responsable. La partie centrale de ce livre s’efforce de cerner l’apport de Solange Corbin (1903-1973) à la musicologie médiévale. Spécialiste des répertoires de chant de la Chrétienté latine, son approche historique et musicologique doublée d’une réflexion anthropologique en fait une figure pionnière de la musicologie médiévale française d’après guerre. En replaçant le chant, et plus largement la musique, dans le contexte liturgique et culturel de la civilisation tardo-antique et médiévale, Solange Corbin a ouvert la voie à une approche de la musique médiévale différente de celle qui était pratiquée dans les institutions religieuses dépositaires du patrimoine liturgique latin.Une partie introductive est consacrée à sa carrière et une section finale présente des réflexions sur des domaines de recherche que Solange Corbin n’a pas elle-même explorés, mais qu’elle a soutenus et encouragés. En annexe figurent la liste des thèses soutenues sous sa direction, puis celle de ses propres écrits, enfin un certain nombre de documents illustrant la vie du Département, de 1961 à 1973

M3 - Review article

VL - 103

SP - 244

EP - 248

JO - Revue de musicologie

JF - Revue de musicologie

SN - 0035-1601

IS - 1

ER -