Reliques de souveraineté: insignes et rituels royaux au Portugal sous la monarchie constitutionnelle

Research output: Chapter in Book/Report/Conference proceedingChapter

Abstract

Comme toutes les monarchies européennes d’Ancien Régime, la monarchie portugaise possédait un ensemble d’objets qui étaient considérés comme insignes du pouvoir royal et qui prenaient place lors de la cérémonie d’acclamation, acte officiel de reconnaissance de chaque nouveau roi. Ces objets appartenaient à la sphère religieuse (reliquaire, missel, pallium), politique (sceptre, manteau, trône, épée, étendard, ordres honorifiques) ou mixte (cas de la couronne qui, étant à l’origine un insigne politique, acquit une dimension religieuse après le don qu’en fit Jean IV à Notre-Dame de la Conception). Ces objets furent transportés par la famille royale lors de sa retraite vers le Brésil en 1808; mais le roi Jean VI, lors de son avènement en 1816, décida de créer de nouveaux insignes afin de mieux représenter la nouvelle unité politique créée l’année antérieure : le Royaume-Uni de Portugal, Brésil et Algarves. Ces insignes furent utilisés lors de son acclamation en 1818 dans le scénario tropical de Rio de Janeiro. Puis ils l’accompagnèrent de retour au Portugal, en 1821. Considérés comme de véritables reliques de l’institution monarchique, ces objets souffrirent une adaptation aux conditions révolutionnaires de la monarchie libérale implantée au Portugal depuis la décennie 1830. Lors de la première acclamation d’un roi constitutionnel (Pierre V, 1855), on leur consigna de nouveau rôles, face à un rituel qui avait lui aussi dû changer.
Original languageFrench
Title of host publicationReliques Politiques
EditorsAlbercht Burckhard, Jérôme Grévy
Place of PublicationRennes
PublisherPresses Universitaires de Rennes
Pages279-298
Number of pages19
ISBN (Print)978-2-7535-7898-2
Publication statusPublished - Oct 2020

Keywords

  • Iconographie du pouvoir
  • Maison royale de Portugal
  • XIXe siècle
  • Insignes de royauté
  • Reliques
  • Heraldry
  • Iconography of power
  • Visual Culture

Cite this