Maisons mérinides et portugaises de Ksar Seghir: continuités et changements de l’habitat domestique (14e-16e siècles)

Joana Bento Torres, Abdelatif El-Boudjay, André Teixeira

Research output: Contribution to journalArticlepeer-review

22 Downloads (Pure)

Abstract

Le site archéologique de Ksar Seghir consiste en un établissement d’époque médiévale qui se situe sur la rive sud du Détroit de Gibraltar. Il a connu son apogée sous les mérinides en tant que ville et en tant que port. En 1458, elle fut conquise par les Portugais qui y demeurèrent jusqu’à 1550, puis après son évacuation l’agglomération tomba en ruines.Le site a connu une grande campagne de fouille archéologique réalisée par une mission maroco-américaine entre 1974 et 1981, avec l’excavation de 18 % de l’ensemble et le dégagement d’un nombre considérable de structures islamiques et portugaises. À partir de 2011, une équipe maroco-portugaise y réalise des travaux archéologiques. Dans cette contribution, nous allons examiner deux espaces domestiques conservés dans les niveaux islamique et portugais, tout en essayant d’élaborer une synthèse sur l’évolution de l’architecture domestique à Ksar Seghir entre le 14e et le 16e siècles.IntroductionLe site archéologique de Ksar Seghir se situe sur la rive sud du Détroit de Gibraltar, implanté dans l’une des zones où celui-ci est plus étroit, à 19 km de la côte méridionale a CHAM - Centre d’Humanités (NOVA/FCSH), Portugalb Site archéologique de Ksar Seghir, MaroccFaculté des Sciences Sociales et Humaines de l’Université Nouvelle de Lisbonne (NOVA/FCSH), CHAM - Centre d’Humanités (NOVA/FCSH), Portugal* Auteur correspondant : yalatif_3@hotmail.com

The archaeological site of Ksar Seghir is a medieval settlement on the South margin of the Strait of Gibraltar. Its apogee as a town and a seaport was attained during the Marinid dynasty. In 1458 it was conquered by the Portuguese who stayed untill 1550, living the town totally abandoned until today.From 1974 and 1981, the site was intervened by a Moroccan-American archaeological mission that excavated near 18% of the town and uncovered a considerable number of Islamic and Portuguese structures. Since 2011 a Moroccan-Portuguese team has also been developing archaeological works at the site.In this article, we study two domestic spaces from the Islamic and the Portuguese period, while trying to establish a synthesis on the evolution of vernacular architecture at Ksar Seghir between the 14th and 16th centuries.
Original languageFrench
Pages (from-to)185-206
Number of pages22
JournalBulletin d’Archéologie Marocaine
Volume25
Publication statusPublished - Dec 2020

Fingerprint

Dive into the research topics of 'Maisons mérinides et portugaises de Ksar Seghir: continuités et changements de l’habitat domestique (14e-16e siècles)'. Together they form a unique fingerprint.

Cite this