L'ethnologue, les images et les fantômes: Trois histoires de science-fiction tsigane et leur implication pour l'anthropologie visuelle

Research output: Contribution to journalArticlepeer-review

Abstract

In a Gypsy village of Romania, the videos produced by an ethnologist, a film-maker and a cognitivist provoked a rocambolesque confusion of roles and an overthrow of film genres such as "documentary," "fiction" and "scientific image." Far from being trivial, this amalgam reveals a particular way of conceiving of the ontological categories of person, person-image (actor) and person-skeleton (phantom), rooted on a strong ambiguity between "being oneself " and "playing a role." An ambiguity that may fade away in some ephemeral moments, when the "true" person manifests. Copyright © 2018 Presses Universitaires de France.

Dans un village tsigane de Roumanie, les vidéos produites par un ethnologue, un réalisateur et un cognitiviste ont provoqué un mélange rocambolesque de rôles, ainsi qu’un renversement des genres cinématographiques. Loin d’être anecdotique, cet amalgame révèle une manière particulière de concevoir les catégories ontologiques de personne, de personne-image (acteur), et de personne-squelette (fantôme), fondée sur une ambiguïté persistante entre « être soi-même » et « jouer un rôle ». Une ambiguïté qui s’efface dans des moments éphémères, quand la personne « vraie » se manifeste.
Original languageFrench
Pages (from-to)715-728
Number of pages13
JournalEthnologie française
Volume172
Issue number4
DOIs
Publication statusPublished - Oct 2018

Keywords

  • cinema
  • Field research
  • Gypsies
  • Romania
  • Visual anthropology

Cite this