Le partisan et l’académique: Retour sur le Traité marxiste d’économie politique, 1971

Research output: Contribution to journalArticlepeer-review

9 Downloads (Pure)

Abstract

Les années 1960 et 1970 constituent un moment à l’échelle mondiale d’engouement majeur, et pourtant éphémère, pour la littérature économique marxiste. Cet article aborde cette conjoncture idéologique et politique en se focalisant sur les ressorts d’un ouvrage économique hétérodoxe de référence en France, le Traité marxiste d’économie politique, le Capitalisme monopoliste d’État, rédigé par les économistes du Parti communiste français. Trois dimensions sont analysées: prosopographique, partidaire et transnational. L’article analyse d’abord comment le rapport du Parti communiste français aux économistes a changé depuis la fin du secrétariat de Maurice Thorez et comment le parti s’investit dans la réalisation de cet ouvrage. Il resitue ensuite l’approche économique du Traité au sein des débats qui agitent le mouvement communiste
international de l’époque. Il montre enfin comment l’ouvrage est également le résultat de l’évolution des frontières entre sphère militante et sphère académique. En dépit d’une posture affichée par les experts communistes comme entièrement orthodoxe et militante, ce changement important favorise des contaminations avec d’autres courants de la pensée économique que le marxisme, notamment le keynésianisme.
Original languageFrench
Pages (from-to)1-21
Number of pages21
JournalHistoire@politique, Politique, culture et société
Issue number48
DOIs
Publication statusPublished - 2022

Keywords

  • Économistes
  • France
  • Économie politique
  • Communisme transnational
  • Marxisme

Cite this