Des fragments intranquilles: le cinema d’Oliveira à la lumière de Pessoa

Research output: Contribution to journalArticle

Abstract

Fernando Pessoa(1888-1935) a construit une œuvre poétique extrêmement originale, qui a bouleversé l’évolution de l’histoire littéraire portugaise. Il s’est inventé des doubles poétiques, qu’il a baptisés ses hétéronymes, auxquels il a attribué une biographie —ce en quoi ils ne se limitent pas à de simples pseudonymes— et qui écrivaient chacun dans des styles particuliers et parfois opposés. Les commentateurs du système de l’écrivain se sont longtemps accordés à dire que son œuvre n’entretenait aucun rapport avec le cinéma, position théorique qui se fondait essentiellement sur un passage de l’ouvrage de PessoaÉrostrate, dans lequel le poète s’en prend violemment aux spectatrices des grands mélodrames hollywoodiens:
Original languageUnknown
Pages (from-to)55-69
JournalRecherches Et Travaux
Volume84
Issue numberNA
Publication statusPublished - 1 Jan 2014

Cite this