Contraintes et enjeux de la matérialité numérique: Les logiciels d’autocomplétion

Rossana De Angelis, Matilde Gonçalves

Research output: Contribution to journalArticlepeer-review

Abstract

Les logiciels d’autocomplétion ont été développés pour faciliter et accélérer la saisie au clavier et ils fonctionnent avec la plupart des logiciels de traitement de textes, mais également dans les logiciels supposant des champs de texte (messagerie, formulaires, barres de recherche et champs de navigation de l’internet, etc.). Dans cet article, nous allons réfléchir sur les enjeux de la matérialité numérique en observant le fonctionnement des logiciels d’autocomplétion qui remettent en question la relation entre contrainte et possibilité au sein des pratiques d’écriture numérique. Nous allons nous pencher tout particulièrement sur la plasticité du signifiant linguistique, analysé sous l’angle de la matérialité numérique, tout en tenant compte de deux approches complémentaires – la sémiotique et la linguistique des textes et des discours – et deux niveaux d’observation – des mots au texte et du texte au genre – développés autour d’un seul objet d’analyse, en mobilisant les notions de norme, usage, occurrence, mais aussi celles de signe, texte, genre.
Original languageFrench
Pages (from-to)123-144
Number of pages22
JournalSemen - Revue de sémio-linguistique des textes et discours
Issue number49
DOIs
Publication statusPublished - 2021

Keywords

  • Word completion
  • Digital materiality
  • Standard
  • Usage
  • Genre tags

Cite this